Alfons Alt

Works    Press    Bio

Works


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publications

Bio

http://www.alfons-alt.com/

Alfons Alt est né le 29 septembre 1962 à Illertissen, en Bavière d’une lignée séculaire d’artisans-ébénistes.

Il s’installe en France en 1985 et travaille comme photographe indépendant dans le domaine de l’édition et des arts plastiques. Il se forme aux procédés anciens chez Jean-Pierre et Claudine Sudre. Ensuite chez Jordi Guillumet à Barcelone. À partir de 1993 il installe et met au point à Marseille un atelier expérimental sur les procédés alternatifs en tant que résident de la Friche de la Belle de Mai à Marseille. À partir de 1988 il réalise de nombreuses expositions collectives et personnelles en France (Arles, Rennes, Marseille, Martigues, Verdun, Avignon, Lille, Paris), en Espagne (Valence, Barcelone, Institut Français de Madrid), au Portugal (Biennale des jeunes créateurs méditerranéens à Lisbonne), en Egypte (Festival d’Alexandrie), en Allemagne (Munich, Cologne, Siegen) et en Belgique (Bruxelles). Il publie plusieurs ouvrages sur Zingaro et des livres d’artistes aux éditions de la Galerie Marina ainsi que “Bestiaire”, puis “Bestiae” aux éditions Actes Sud. En 2000, les éditions “Images en Manœuvre” publient “5, ou le taureau et les cardinaux”. En 2000, il reçoit le European Publisher’s Award for Photography. En 2001, il commence un partenariat avec Leica. Nombre de ses œuvres ont ét é acquises par Dexia, le FRAC Basse Normandie, les Arthothèques d’Arles et Miramas, la Collection Polaroïd à Amsterdam, le Centre Mondial de la Paix à Verdun, le Théâtre des Salins et le Musée Ziem à Martigues. Acquisitions également du Musée d’Aurillac, de l’École Nationale Vétérinaire à Maisons-Alfort, du Musée d’Ulm. Il est présent dans des collections privées en Allemagne, Autriche, Belgique, Cuba, Espagne, Égypte, France, Italie, Japon, Pays-Bas, Portugal, Suisse, USA et au Mexique. Depuis 1999, il est membre actif de Paleo Psycho Pop (Réseau européen d’artistes visuels) et membre fondateur de la FIUWAC collection (Free International University World Art Collection). La FIUWAC est soutenue par la TRIODOS Bank (Banque anthroposophique).

Le résino-pigmentype:
Principe technique

Ce procédé photographique pigmentaire et non argentique est basé sur la capacité de la gélatine à se durcir au contact du soleil (lumière ultraviolette). En fonction de son exposition, la gélatine se durcit plus ou moins à la surface de l’épreuve (contretypes demi-tons).
Lorsque la photographie est rincée pour être débarrassée du bichromate de potassium (agent photosensible), apposé initialement sur la gélatine et puis glacé, des poches d’eau se créent dans les zones les plus tendres.
C’est grâce à ces poches d’eau que l’ajout des pigments à la surface de l’épreuve peut se faire, l’eau permettant de les fixer. L’image se forme alors que les pigments sont appliqués à l’aide d’un pinceau très doux. L’épreuve ensuit chauffé à environ 40° C rend l’image inaltérable.

Ce procédé offre donc de grandes possibilités esthétiques, grâce à sa rudimentarité: tout intervention sur l’application de la gélatine ou sur la nature de celle-ci aura une influence sur le devenir de l’image. De même que l’application des pigments obéit à des réactions chimiques qui mettent l’image dans un flux visible et qui permettent une intervention immédiate.
L’image est dans un mouvement et fait appel à tous le sens.
La qualité de détail qui provient de la photographie, grâce au contretype soigneusement confectionné, cède la place à une nouvelle “matérialité” qui opère à ce moment décisif de l’application de pigment une forme de révélation.
“Flaque d’eau enrichie de rouge manganèse avance vers une coulure de vert malachite et se fait freiner violemment.” Au réel de la photographie se rajoute le divin de la peinture.

Alfons Alt,
Marseille, mai 2000.


Do you have any questions about this artist? Contact us!