Alain Mailland

Works    Bio

Works


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bio

Biographie

Alain Mailland est né en Côte d’Ivoire en 1959. Il rentre en France à l’âge de quatre ans. Et vit en région parisienne. A 20 ans il étudie à l’Ecole d’Art de Cergy-Pontoise. Puis travaille comme maçon, et devient ensuite charpentier et construit des maison à ossature bois. Il déménage dans le Sud de la France et crée ensuite son entreprise de charpente-menuiserie, proposant escaliers, ébénisterie, aménagement, et vérandas.
Il découvre le tournage en 1987, date à laquelle il participe à un premier stage. Il tourne ensuite en amateur pendant quelques années. Au début des années 90, il change petit à petit son activité jusqu’à ne faire plus que du tournage de production.
Il développe bientôt son propre style et ses techniques, particulièrement en creusage de bois vert. Il crée par la suite des outils spéciaux pour tourner des fleurs en bois d’une seule pièce, puis utilise ce procédé afin de tourner et sculpter des pièces marines et végétales. Il utilise aussi le décentrage, le cintrage, les textures et le sablage. Il commence à exposer et vendre ses pièces dans des expositions artisanales. Alors que son travail évolue, il continue à prendre des cours de formation avec des tourneurs reconnus comme André Martel, Michael Hosaluk, Terry Martin, Jacques Vesery, etc…
Il gagne rapidement une réputation pour son travail très original, et expose avec des galeries hors frontières depuis 15 ans. Plusieurs de ses pièces sont dans des musées. Il voyage aussi pour donner des cours et des démonstrations de ses techniques dans le monde entier. Plusieurs de ses pièces sont exposées dans les musées en France et aux USA.

Déclaration

Tout mon travail est basé sur la beauté et les caractéristiques de chaque bois. J’utilise principalement des racines et des loupes fraîches de ma région car ce sont des bois précieux aux motifs et couleurs extraordinaires : le pistachier, l’arbousier, la bruyère, le filaire, le micocoulier, etc. J’ai besoin de bois très fins pour réaliser ces pièces fragiles.
Je pense qu’il y a une connexion entre toutes les espèces sur la terre. Par exemple, on peut trouver des formes animales et minérales dans les racines et les végétaux, et inversement. Les règnes se croisent, les frontières sont floues.
Nous les humains sommes liés avec toutes les créatures poussant sur terre. C’est ce que je ressens quand je fais mes pièces. Ces créatures semblent vivantes, car je tourne d’abord des formes en croissance, comme les fleurs ou les végétaux. Grâce au tour et à mes techniques, je peux reproduire toutes les structures circulaires que l’on peut observer dans l’univers, de l’atome à la galaxie.
Pour moi la naissance de ces objets et l’incarnation de mes rêves.


Do you have any questions about this artist? Contact us!